Mongolie

Mongolie
Notez ce voyage

Carte de la Mongolie
  1. Carte de la Mongolie

    Carte de la Mongolie
  2. Chameaux de Mongolie

    Chameaux de Mongolie
  3. Chevaux sauvages

    Chevaux sauvages
  4. Train Trans-Mongolian

    Train Trans-Mongolian
  5. Monastère Erdene Zuu à Karakorum

    Monastère Erdene Zuu à Karakorum
  6. Memorial Zaisan à Ulan Bator

    Memorial Zaisan à Ulan Bator
  7. Une pompe d'un autre temps

    Une pompe d'un autre temps

Aller à la rencontre de la Mongolie, c’est admirer les yacks chevaux, moutons, vaches et chèvres en liberté au milieu des paysans, découvrir la simplicité de vie des 2,4 millions d’habitants qui ont le rire facile, apprécier l’accueil convivial et la légendaire hospitalité des Mongols. C’est aussi bivouaquer dans les steppes sauvages sous la protection des yourtes (ghers) ou, pour les amoureux de l’escalade, s’aventure dans la région de Dundgobi, où trois sites ont été équipés.

Les spécialités gastronomiques incontournables à goûter puis savourer sont l’Airag, (lait de jument fermenté offert en guise de bienvenue) – les « buuz », (raviolis de mouton à la vapeur), l »aaruul » (yaourt déshydraté séché sur les toits des ghers) – la « guriltai chool » (soupe de pâtes cuites dans le bouillon de mouton) ou « les gwans » (variante avec du riz). A proximité de la capitale, ne pas manquer les surprenantes formations rocheuses de Tsagaan Suvarga.

DECOUVERTE DE LA MONGOLIE AVEC UN GUIDE

Itinéraire culturel sur le bouddhisme mongol qui renaît et sur l’Histoire des peuples anciens :

Ulan-Batar (Oulan Batar), capitale de la Mongolie, abrite plus du tiers de la population mongole (1 million d’habitants). Même dans la capitale, les tempêtes de sable obligent parfois les Mongols à porter un masque comme en Chine. Sur les trottoirs caillouteux non pavés, il n’est pas rare de voir des… pèse-personnes. Au détour des rues, des parties de billards (sport national Mongol) sont fréquemment proposées vers les échoppes qui vendent des produits locaux.

L’immense marché le Black Market permet d’acheter des peaux et laines du pays (prévoir des tobroks – billets) avant de visiter le plus important centre religieux du bouddhisme mongol, le Monastère de Gandantegchilen, ou l’une des 40 usines de cachemire de la Mongolie, l’or de la steppe, le Musée d’histoire naturelle, le Monastère de Mandchir, celui de Choîjin Lama, (au centre ville) ou bien encore le Palais d’hiver du Bogd Khan (riches collections religieuses).

En périphérie d’Ulan-Batar, des yourtes installées sur des terrains privés, autour d’une palissade témoignent de la sédentarisation des bergers mongols.

ITINERAIRE (parmi tant d’autres) – Ne pas exclure la possibilité de devoir le modifier sur place :

Edernet, grosse ville industrielle du pays – Accès possible en train avec couchette et restauration qui s’arrête à toutes les gares ou en voiture. Des excusions conduisent à travers la steppe d’herbe drue et jaune à 30 km d’Edernet vers le plus grand monastère du pays (45 moines) : le Monastère boudhiste d’Amarbayasgalatt puis suivent la route de Moron pour visiter le Monastère de Danzandarjaa, le musée et le Palais des sports. A partir de là, deux possibilités : se diriger vers le col du Khangaï et Ouliastaï (lac de Telmen, col de Tsagas) ou s’engager dans la vallée de Tsetserleg, ville centrale de la province de l’Arkhangai, (musée de Zayan Gegeen, Monastère de Buyandelgerüülekh). Le choix est difficile tant ces sites sont remarquables. Ne pas faire l’impasse non plus sur le Karakorum pour admirer les édelweiss de la vallée d’Orkhon, la splendeur des chutes du fleuve Orkhon niché au creux d’un canyon et le volcan d’Horgo, le « Khorgo oul » à 2967 m.

DES LACS, des panoramas

On dit que la Mongolie est le pays des mille lacs, gelés en hiver. Les plus surprenants lacs sont sans nul doute Hirgis Nur, au nord-est de Ulan-Batar, ainsi que Kara Nur, Chovsgol Nur à 650 km -Vers Dalanzadgad les lacs Dörgön, Khar et Khar Us avec les impressionnantes dunes de sable de khongor offrent de magnifiques couchers de soleil. En profiter pour admirer la Vallée des vautours ou Yoliin am (le canyon aux aigles) qui fourmillent d’aigles, marmottes vautours buses, milans, chiens de prairie et loups. A l’extrême ouest de la Mongolie, avant d’arriver à Olgii, le lac Archit est superbe. Vers Tsaagan nuur, une promenade sur les crêtes mordorées des collines environnantes aux pierres volcaniques offre un splendide panorama sur le lac Blanc.

Et encore le lac Uvs Nuur, bassin d’Uvs situé à la limite nord des steppes d’Asie centrale, entre la Mongolie et la Chine, le lac Khövsgöl, long de 136 km, vers Moron, Naiman Nuur, le Lac de Shireet, le Parc National des 8 Lacs …

LES PARCS NATUREL NATIONAUX

* A 55 km d’Ulan-batar, aux portes de la Taïga, le Parc Naturel de Terelj, appelé « Petite Suisse asiatique » présente des paysages uniques de rochers erratiques, dans la forêt sibérienne, Bivouaquer dans la dune de mongol Els, habitée par les bergers nomades très hospitaliers, procure un inoubliable bonheur. Prévoir un bon duvet en été il fait 25° la journée et près de 0° la nuit !

* Le Khustain Nuruu, après Kharakorum, a de nombreux ruisseaux et rivières qui accueillent les derniers chevaux sauvages, les fameux takhis.

* Le Parc du Tavan-Bogd, « Altai Tavan Bogd National Park » après Ölghii, au sud de la Montagne Tavan Bogd, est un vaste territoire célèbre pour les montagnes d’Altaï.

* Le Parc national de Gurvan Saïkhan (montagnes à 2 800 m– les « trois belles »), outre sa beauté des lieux, a une flore très riche : genièvre, oignon sauvage, rhubarbe, etc.

CITE DES KANS

De Ulan-batar, la route vers Karatoum, ancienne capitale mongole, emmène vers le Monastère de Shankh. Au pied de la montagne sacrée, se déroule en mi-juillet la célèbre fête nationale du nadaam: combats de lutte, tirs à l’arc et courses de chevaux de 20 km d’enfants de 6 à 11 ans qui engagent le prestige des éleveurs.

* Ne pas faire l’impasse sur les richesses naturelles de la Mongolie : Cuivre, minéraux, or (mines de la vallée de l’Ult (l’or des ninjas habillés à l’européennes), le désert de Gobi, au sud de la Mongolie lieu privilégié pour les courses de c­hars à voiles (les broquards). A voir Tovhon Khiid, site boisé unique inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, et le monastère habité par un ermite, l’Altaï, célèbres pour les paysages, …

Un voyage en Mongolie, c’est mille et une vies avec beaucoup d’autres découvertes surprenantes, des paysages et merveilles naturelles. Il est aussi possible d’effectuer un circuit combinant la Mongolie, l’Ouzbekistan et la Russie.