Kazakhstan

Kazakhstan
Notez ce voyage
Le grand Lac Almaty dans le Zaili Alatau
  1. Le grand Lac Almaty dans le Zaili Alatau

    Le grand Lac Almaty dans le Zaili Alatau
  2. Parc Natonal Altyn Emel

    Parc Natonal Altyn Emel
  3. Vue magnifique sur la Lac Kolsai

    Vue magnifique sur la Lac Kolsai
  4. Montagnes du Kazakhstan

    Montagnes du Kazakhstan
  5. Lac Kaindy dans le Tien-Shan

    Lac Kaindy dans le Tien-Shan
  6. Mosquée d'Astana

    Mosquée d'Astana
  7. Un train classique du Kazakhstan

    Un train classique du Kazakhstan
  8. Le Kazakhstan sur une carte

    Le Kazakhstan sur une carte

Le Kazakhstan, pays de 16,7 millions d’habitants qui côtoie l’Europe et l’Asie, est en évolution perpétuelle. Ce territoire de 2,7 km2 – cinq fois plus grand que la France – est enclavé dans le nord de l’Asie centrale par les frontières qui le cernent : La Russie au nord, la Chine à l’est, le Kirghizistan, l’Ouzbékistan et le Turkménistan au sud et la mer Caspienne à l’ouest. Ses villes principales sont Astana, capitale (ex-Aqmola) plus petite et moins peuplée qu’Almaty, capitale économique, Karaganda, Chymkent, Semeï, Pavolodar et Oskemen.

Avec ses réserves d’hydrocarbures, ses gisements de pétrole et gaz, le Kazakhstan est en plein croissance économique. Pays au climat continental tempéré, il offre une grande la liberté de circulation : pas d’enregistrement à l’OVIR sur le visa.

La qualité de la nourriture y est excellente et, ce qui ne gâche rien, le prix du carburant est très attractif. Le tenge (KZT) est la monnaie nationale, mais l’euro est très bien accepté.

Kazakhstan

ASTANA, 281 000 habitants, capitale du Kazakhstan, offre des découvertes très surprenantes en raison des évolutions historiques et économiques. Les musées d’art,  le Palais des jeunes, le théâtre dramatique et le philharmonium sont les points forts de la cité.

ALMATY (Alma-Ata), au pied des montagnes de l’Himalaya, est sans doute la plus occidentale des villes d’Asie centrale avec de somptueux édifices au design européen (complexes hôteliers, supermarchés, restaurants). Elle se découvre magnifiquement avec le funiculaire (près de la place d’Albaï) au sommet du Kok-Tubé. Le restaurant et ses trois yourtes, près du splendide panorama d’Alma-Ata propose des plats traditionnels kazakhs comme le « besbarmak » (traduction : 5 doigts – mouton bouilli et oignons), les lagman (larges pâtes) ou le chachlik (brochette). Régal et folklore garantis !

La Cathédrale Zenkov aux boiseries colorées offre un architecture intéressante et surprenante à l’extérieur comme à  l’intérieur a une (entièrement construite en bois sans aucun clou !)

Dans les autres grandes villes comme Karaganda (613 000 habitants), Chymkent (401 000 habitants), Semeï (292 800 habitants), Pavlodar (326 500 habitants) et Öskemen (311 100 habitants), des circuits touristiques sont fréquemment proposés, facilités par le réseau routier goudronné (pas de piste).

Se détendre au Kazakhstan – Près d’Almaty, après une promenade dans le parc qui longe l’Ichim, les amoureux de la glisse apprécieront la patinoire dans la gorge de Médeo et la station de ski d’Almaty, le long de la frontière kirghize, à 15 km seulement de la ville, près de la chaîne desZailiysky Alatau. A l’ouest d’Almaty, accessible par avion, DJAMBOUL et ses marchés cette cité marchande où les langues se mélangent (un Kazakh sur deux seulement parle couramment le kazakh, les autres parlent le russe) permet de faire des emplettes et de se restaurer avant de rejoindre AKTAUavec son port pétrolier sur la mer Caspienne et  le Yacht Club.

TREKKING EN BIVOUACS –Au Kazakhstan, les ovins gardés par les bergers nomades kazakhs (à ne surtout pas confondre avec les cosaques), les chameaux et dromadaires tapissent le paysage des immenses steppes. Des bivouacs sauvages sont tolérés et les petits villages accueillent les randonneurs au détour des sentiers. Ne pas oublier sa carte.