Circuit combiné
Ouzbékistan et Saint Pétersbourg

Durée : 11 jours/10 nuits dont 7 jours en Ouzbékistan et 4 jours à Saint-Pétersbourg

۞ ­Vos étapes : Paris / Saint-Pétersbourg / Samarkand * Chakhrisabz * Samarkand * Boukhara * Khiva / Saint-Petersbourg / Paris­ ­   

devis voyage

Circuit combiné Ouzbékistan - Saint Pétersbourg

Arrivez directement à Samarcande sans passer par Tachkent avec le vol Rossiya (courte escale à Saint- Pétersbourg). Samarcande vous dévoilera son passé avec ses monuments sculptés de mosaïques superbes, ses manuscrits précieux, ses collections royales de pierres précieuses et de tapis uniques… Découvrez ensuite les richesses culturelles de l’art ouzbek avec Boukhara et Khiva. A Boukhara, vous visiterez notamment l’nsemble Liabi-Khaouz comprenant la médersa et khanaka Nodyr-Divan-Beghi et la médersa Koukeldache. A Khiva, avec 2 200 m de murailles intactes qui forment Kounia Ark, s’ouvrira devant vous « la vielle citadelle » limitant la ville intérieure. Un vol Khiva – Saint Pétersbourg vous évitera de devoir passer à Tachkent et vous découvrirez alors d’autres beautés architecturales d’un style bien différent avec l’église St. Sauveur,la cathédrale St Isaac, la statue de Nicolas I, l’Académie des Arts, le Palais de Menchikov, le Musée de l’Ermitage. Un vol direct Paris – Saint-Pétersbourg vous permettra de rentrer en France des monuments et des souvenirs pleins les yeux. Si un tel voyage vous tente, nous vous invitons à nous demander soit un devis via notre formulaire dédié soit à nous contacter via notre tchat en ligne pour discuter du circuit avec nous. On vous attend.

Jour 1 /2 : Paris – Saint Petersbourg – Samarkand (jeudi / vendredi)

Vol Rossiya Paris CDG – Saint-Pétersbourg – départ à 12h40/arrivée à 16h55 puis Vol Rossiya Saint-Pétersbourg-Samarkand – départ à 19h10/arrivée à 02h00 (+1). Arrivée à Samarcande. Accueil et transfert à l’hôtel. Reste de nuit à l’hôtel. Petit-déjeuner tardif. Samarcande, avec une histoire de 25 siècles, c’est une ville de légendes. Samarcande était le centre de la Sogdiane. Elle survécue aux multiples invasions, d’Alexandre le Grand, qui a dit : « Tout ce que j’ai entendu dire de la beauté de cette ville est pure vérité » a écrit Alexandre le Grand après la conquête de Samarkand en 329 avant notre ère, « outre cela, elle est encore plus belle que ce que j’ai pu imaginer ». Timour le Grand en fit sa capitale, qu’il voulait capitale du monde. A travers toutes ces périodes, la culture de Samarcande se développa, s’entremêlant au fil des siècles avec celles de l’Iran, de l’Inde, de la Mongolie, de la Chine et de bien d’autres. Elle a gardé de son passé une forte influence tadjik, les ouzbeks ne prenant le contrôle de la ville qu’au XVIe s. Samarcande est un véritable «seuil du paradis » au nom majique, un peu mystérieux, une longue invitation au voyage pour les artistes et les rêveurs, qui a conservé ses coupoles vernissées, ses murs aux couleurs vives et ses mausolées qui constituent autant de joyaux de l’architecture d’Asie Centrale. Journée entière des visites à Samarkand : Vue panoramique sur le site archéologique d’Afrosiab et son musée présentant la fondation de la ville ‘’Afrosiab’’ abritant les fresques uniques du VIIe siècle, d’une fraîcheur étonnante. Mausolée Gour Emir (XVe s.) abritant les tombeaux de Tamerlan et de ses descendants, orgueil de Samarkand avec sa superbe coupole côtelée bleue turquoise. Selon le proverbe local : « Si le ciel disparaît, la coupole de Gour Emir la remplacera ». la place de Registan, la plus belle place de l’Asie Centrale, bordée par trois majestueuses madrasas : d’Ouloug Begh du XV s, Tillya Kari(couverte d’or) du XVII s, Cher Dor (qui porte des lions) du XVII s. Nuit à l’hôtel.

Ornements dans mosquée de Samarkand
  1. Ornements dans mosquée de Samarkand

    Ornements dans mosquée de Samarkand
    Un travail de finesse d'un temps où l'on avait le temps justement !
  2. Medersa Ulugh Beg

    Medersa Ulugh Beg
    Toujours la même finesse avec le bleu caractéristique !
  3. Medersa Ulugh Bek toujours

    Medersa Ulugh Bek toujours
    Une autre vue plus général de la Medersa ici en hiver !
  4. Merdesa Chi Dor

    Merdesa Chi Dor
    La medersa Chir Dor est placée juste sur la place du Reghistan, face à la medersa Ulugh Beg.
  5. Nécropole Shahi-Zinda

    Nécropole Shahi-Zinda
    La nécropole est situé au nord-est de Samarkand.
  6. Shah-i-Zinda au printemps

    Shah-i-Zinda au printemps
    L'ensemble inclut des mausolées et d'autres constructions, certains datant du 9ème siècle.

J3 : Samarkand (samedi)

Après le petit déjeuner, visites dans la capitale de l’empire de Tamerlan : découverte de l’émouvante nécropole de Chakhi-Zinda, le joyau d’architecture du XI et XIXe siècle ; une des onze mausolées dont celui du cousin du prophète Muhammad sont une apothéose de l’art céramique. La Mosquée Bibi-Khanym à l’immense couple bleue est la plus grande mosquée de l’Asie Centrale et fut construite sur l’ordre de Tamerlan après la conquête de l’Inde. Tout près se trouve le grand marché de Samarcande aux mille couleurs, toujours plein de vie. Observatoire d’Ouloug Beg construit au XVe siècle par Oulougbeg, l’un de plus grands astronomes de son temps. Visite de l’atélier de fameux papier-mâché de Samarcande, fabriqué selon les anciennes technologies. Sur le territoire du Centre du Papier a la main travaille une exposition ou nous pourrons prendre connaissance des articles d’artisanat et connaitre des artisans. Nuit à l’hôtel.

J4 : Samarcande / Boukhara (dimanche)

(300 km – 4 hrs) Petit déjeuner. Départ pour Boukhara. Arrivée et installation à l’hôtel. Considérée comme une des plus anciennes cités d’Asie centrale, Boukhara est célèbre pour ses 360 mosquées (une par rue) et ses minarets. Elle fut, dit-on, sur une colline sacrée utilisée au printemps pour les sacrifices par les zoroastriens et est mentionnée dans l’Avesta, leur livre sacré. Le nom de Boukhara serait une déformation du mot « vihara » qui signifie « monastère » en sanscrit. Au cours des siècles la ville aura plusieurs noms: Numiykat, Madina-ut-Tudjar ou Fahira. Elle aurait été fondée au XIIIe s. avant notre ère durant la domination des Suyavouchids, près de 1000 ans avant la conquête d’Alexandre. Premières visites à Boukhara : Ensemble Liabi-Khaouz (XVI-XVII s) comprenant la médersa et khanaka Nodyr-Divan-Beghi et la médersa Koukeldache construite au XVI-ème siècle. Mosquée Magoki Attari (XII-XVI ss) Marché couvert du XVI s : fruits, fruits secs, noix, epices, articles en soie etc Médersa d’Ouloug Beg (XV s) est construite par Oulougbeg, le prince astronome de Samarkand. Médersa d’Abdoulaziz Khan (XVII s). L’architecture et la décoration de l’imposante médersa bâtie sous les Cheibanides furent réalisées par les meuilleurs maîtres artisans de l’époque. Nuit à l’hôtel.

Forteresse Ark
  1. Forteresse Ark

    Forteresse Ark
    De la citadelle Ark initiale, il reste aujourd'hui surtout les remparts impressionnants !
  2. Chapeaux traditionnels à Boukhara

    Chapeaux traditionnels à Boukhara
    A l'intérieur de la citadelle, quelques chapeaux traditionnels !
  3. Médersa Mir-i Arab vu d'en haut

    Médersa Mir-i Arab vu d'en haut
    La médersa Miri Arab est toujours en activité à ce jour. Sa construction date du XVIème siècle.
  4. Médersa Mir-i Arab

    Médersa Mir-i Arab
    Cour intérieur de la Medersa ici.
  5. Medersa Chor-Minor

    Medersa Chor-Minor
    Medersa Chor-Minor avec 4 minarets au décor unique construite au XVIIème siècle.
  6. Complexe Poi Kalyan

    Complexe Poi Kalyan
    L’ensemble Poï Kalon est constitué d’un minaret, d’une medersa et d’une mosquée. Admirez les arcades !

J5 : Boukhara (lundi)

Petit déjeuner. Journée entière des visites : Ensemble Poi Kalon des XII s et XVe ss. comprend le minaret surnommé « minaret de la mort » ne servait qu’à appeler les fidèles à la prière, mosquée et la medersa de Miri Arab, exemple exquis de l’architecture en briques; Forteresse Ark (citadelle), résidence fortifiée des Emirs de Boukhara, Mausolée de Tchachma Ayoub (la source de Job ) date des XIVe-XVIe siècles. La source, reputée pour ses vertus curatives, est censée guérir les maladies de peau. Ensemble Bolo Khaouz comprend une mosquée (XVIIIs), un minaret (1914-17) et un bassin. Mausolée des Samanides (IX s) surnommé « la perle de l’Orient », construit par Ismail Samani pour son père Akhmad, ce tombeau dynastique est le plus ancien mausolée musulman d’Asie Centrale. Tchor Minor (quatre minarets), Nuit à l’hôtel. En option : Soirée de danses et de chants avec le défilé de modes et le dîner dans l’ancienne médersa Nodir Divan Beghi.

J6 : Boukhara / Khiva (mardi)

(450 km – 7-8hrs) Petit déjeuner. Départ en véhicule pour Boukhara, traversée du désert Kizyl Koum (Sables Rouges). Arrivée à Khiva dans l’après-midi. Installation à l’hôtel. Détente à l’hôtel après un long trajet (selon le souhait des clients, première visite de Khiva (30+30 km). Nuit à l’hôtel.
Autre Porte Ata Darvoza
  1. Porte pour rentrer dans la citadelle

    Porte pour rentrer dans la citadelle
    La construction de Kunya Ark a débuté en 1686 - 1688 sous Arang Khan, fils de Anusha Khan.
  2. Autre Porte Ata Darvoza

    Autre Porte Ata Darvoza
    Porte ouest Ata Darvoza de l'ancienne Itchan Kala
  3. Khiva au coucher du soleil

    Khiva au coucher du soleil
    Une vue panoramique sur Khiva au coucher du soleil. A déguster sans modération !
  4. Khiva vue des toits

    Khiva vue des toits
    Encore un coucher de soleil vu des toits !
  5. Une mosquée de Khiva

    Une mosquée de Khiva
    Présence du vert sur les minarets
  6. Autre vue de Khiva

    Autre vue de Khiva
    Encore plus impressionnant avec un peu de recul !

J7 : Khiva (mercredi)

Dernière capitale du Khorezm, Khiva offre l’apparence d’une ville en parfaite état, telle qu’elle était entre le XVIIIe et le début du Xxe s., avec 2 200 m de murailles intactes qui forment Kounia Ark, « la vielle citadelle » et limitent la ville intérieure. Khiva fut l’un des marchés d’esclaves les plus importants de l’Asie centrale et celui-ci fut actif jusque vers les années 1915-20. Une visite guidée vous permettra d’avoir les détails de tous les bâtiments à visiter. Le plus ancien monument est le mausolée de Seyid Alaouddin (XIVe s.) mais l’essentiel date des XVIIIe et XIXe s. Khiva est réputée non seulement pour ses monuments historiques uniques, mais aussi pour un ensemble architectural parfait qui n’a pas d’equivalent en Asie Centrale. Les traditions semblent encore aujourd’hui très enracinées. Le visiteur est projeté soudain hors du temps, dans un univers de mirages et de miracles . Petit déjeuner à l’hôtel. Journée entiere des visites a Khiva : la visite s’effectue à partir de son entrée Ouest la Porte Ata Darvaza, (une des portes, élevées au XIXe s. aux quatre points cardinaux). On suit, l’une des deux artères principales de la ville. On ne s’arrêtera que pour la visite des monuments les plus riches d’art et d’histoire. D’autres, ont été transformés en musées, ateliers de restauration, hôtels ou restaurants. Kounya–Ark («vieille forteresse») 1686-1806. La nécessité d’un palais fortifié s’imposa pendant la période la plus agitée de l’histoire de Khiva, mais la forteresse servit bien vite de résidence au gouverneur. En 1686-1688, on ceintura un grand terrain rectangulaire d’un haut mur. Kournych-khana (1825), là s’accomplissait le cérémonial des réceptions officielles ; en son centre une petite cour, avec un aïvan (véranda) à deux colonnes dont les murs sont entièrement recouverts de carreaux de majolique peints, exécutés sous le règne du khan Alla-Kouli (1825-1842). Médersa Mouhammed Rakhim Khan (1871), Medersa Islam-Khodja (1908-1912) avec son minaret de 44,5m de hauteur et 9,5 de diamètre, le plus haut minaret de Khiva. Un peu plus loin, toujours à droite, presque au centre d’Itchan-kala, un long mur aveugle flanqué d’un minaret sert en réalité de façade à la mosquée Djouma ( de vendredi), la principale mosquée de Khiva. Derrière la mosquée Djouma s’élève le monument le plus célèbre de Khiva: le mausolée de Pakhlavan-Makhmoud (1810 – 1825), qui occupe l’emplacement de son atelier de fourreur. En prenant la deuxième « grand rue » d’Itchan-Kala, on arrive au Palais d’Alla-Khouli, plus connu sous le nom de Palais Tach Khaouli (« le palais en pierre), datant du XIX siècle, la résidence des khans de Khiva (1838). Devant la medersa du khan Moukhammed-Amin, la plus grande de Khiva ( 78 x 60 m), se dresse le curieux Kalta-Minor ( minaret court, 1855). En descendant la rue principale, on trouve sur la droite l’un des plus anciens monuments de Khiva : le mausolée de Sayid Alaouddine, érigé peu de temps après la mort du cheikh en 1303. Nuit à l’hôtel. En option : Pause du thé avec le concert des danses et des chants de la région de Khorezm ‘’Lyazgui’’ au palais Tachkhaoulikhan.

J8 : Khiva / Ourguentch – Saint-Pétersbourg (jeudi)

(30 km-0.5 hrs) Petit déjeuner à l’hôtel. Transfert à l’aéroport pour l’envol international. Vol Rossiya Ourguentch-Saint-Pétersbourg – départ à 06h05/arrivée à 08h30 (+1) Arrivée à Saint-Pétersbourg. Accueil par le guide. Pendant la Tour de ville à la capitale de Pierre Le Grand (1682-1725) vous allez voir La Perspective Nevsky, la pointe de l’ile Vassilievsky et les Colonnes Rostrales, l’Université d’Etat (Bâtiment de Douzes Collèges), la cathedrale Pierre et Paul (pas de visite interieure) et la forteresse, la maisonnette de Pierre le Grand, la fameuse grille du Jardin d’Ete, le champ de Mars, le château des Ingénieurs et l’église St. Sauveur,la cathédrale St Isaac et la statue de Nicolas I, l’Académie des Arts, le Palais de Menchikov Transfert à l’hôtel et installation après 14H00. Reste de temps libre à partir de 14H00. Dîner et nuit à l’hôtel.

J9 : Saint-Pétersbourg (vendredi)

Petit déjeuner. Excursion au Musée de l’Ermitage Le musée National de l’Ermitage est l’un de plus anciens et grands musées du monde (270 000 œuvres/6 départements). L’histoire de la collection de l’Ermitage commence par Catherine II et maintenant il y a plus de 3 millions oeuvres de culture préhistorique, de l’art égyptien, de l’art d’or d’antiquité, de Scythian, et de grandes collections de peintures et de sculptures d’Europe occidentale sont presentés dans 400 salles du musée. La visite du musée prend 3-4 heures. Reste de temps libre à partir de 15h00 Dîner et nuit à l’hôtel.

Jardins du Palais Peterhof
  1. Jardins du Palais Peterhof

    Jardins du Palais Peterhof
  2. Palais Peterhof vu de face

    Palais Peterhof vu de face
  3. Musée Ermitage

    Musée Ermitage
  4. Vue panoramique de nuit

    Vue panoramique de nuit

J10 : Saint-Pétersbourg (samedi)

Petit déjeuner. (pour les départs en mai-septembre) Excursion à Peterhof (de 10h00 à 16h00) Peterhof est un bijou de l’art russe, une ville des parcs, des palais et des fontaines. Auparavant il était une résidence d’été des tsars russes. Son histoire commence en 1704 quand Pierre le Grand a construit une maison en bois au bord du golf pour observer la construction de la forteresse voisine de Kronstadt. En 1713 il a ordonné de transformer ce secteur en résidence impériale. Trois fontaines de cascade descendent du Grand Palais vers le Palais inférieur qui est le vrai chef d’oeuvre avec 173 fontaines. (pour les départs en avril, octobre, novembre) Excursion à Pouchkine (de 10h00 à 16h00). Visite du Palais Catherine de Tsarskoé Sélo, résidence d’été des Tsars russes, avec la visite de la Salle d’Ambre (Salon d’Ambre). C’est un monument fascinant du monde architectural et des arts de palaise des XVIII-XIX ss. Reste de temps libre à partir de 16h00 Dîner et nuit à l’hôtel.

J11 : Saint-Pétersbourg / Paris (dimanche)

Petit déjeuner (panier-repas) Transfert guidé à l’aéroport pour l’envol sur Paris  : Vol Rossiya Saint-Pétersbourg – Paris-CDG – Départ à 09H00/Arrivée à 11H40.

Circuit combiné Ouzbékistan – Saint Pétersbourg
Notez ce voyage
Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

Average rating:  
 0 reviews