Arts et Artisanat de l'Ouzbékistan

Circuit Arts et Artisanat de l’Ouzbékistan
Notez ce voyage

Durée : 11 jours / 9,5 nuits en Ouzbekistan

۞ ­Vos étapes : Ourguentch/ Khiva*Boukhara*Samarkand/ Chakhrisabz/
Tachkent/Vallée de Fergana/ Tachkent/ Richtan *Tachkent ­ ­
 

 

devis voyage

Etapes caravanières de la Route de la Soie

Ce voyage est destiné à ceux qui s’intéressent tout particulièrement aux objets d’art et d’artisanat de l’Orient. Les articles des artisans ouzbeks sont très demandés dans le monde entier, que ce soient les tapis, les tissus en soie, les sculptures sur bois (photo à gauche), la céramique et la bijouterie. La broderie au fil d‘or et d‘argent de Boukhara attirent par sa diversité. On applique ces techniques pour la confection des habits nationaux (khalats – robes de chambre, ceintures, calottes, gilets, chaussons) et pour le tissage des tapis. A Richtan par exemple vous découvrirez les céramistes les plus réputées de la vallée de la Ferghana, qui depuis plus de 700 ans y fabriquent de la vaisselle en céramique bleue, principalement des bols à thé et à soupe, des plats et des vases.  A Marguilan, vous visiterez la fabrique Yodgorlik où vous pourrez découvrir l’ancien processus de fabrication de tissus en soie. A Samarkand,  au Centre de Papier en soie à la main vous pourrez prendre connaissance des articles d’artisanat et connaître les artisans avec un cours pratique où vous façonnerez vous-même des objets. L‘Orient vous présente un grand choix des objets céramiques tels comme tasses de thé, théières, plats, vases, cruches, pots ainsi que les éléments du décor extérieur. Découvrez la beauté et la maîtrise des artisans de l’Ouzbékistan !

J 1&2 : Paris – Ourgentch
  1. J 1&2 : Paris – Ourgentch

    J 1&2 : Paris – Ourgentch
  2. J3 : Khiva - Boukhara

    J3 : Khiva - Boukhara
  3. J4 : Boukhara

    J4 : Boukhara
  4. J5 : Boukhara

    J5 : Boukhara
  5. J6 : Boukhara – Samarkand

    J6 : Boukhara – Samarkand
  6. J7 : Samarkand

    J7 : Samarkand

J1&2 : Paris – Ourgentch (vendredi/samedi) ­ ­

­Paris – Ourgentch – Vol régulier direct Uzbekistan Airways  Vol HY 252 – Paris Roissy CDG  21h30 – Tachkent  06h40 du matin le lendemain (samedi) si disponible (si non disponible vol avec escale vers Taschkent puis vol interne vers Ourgencht). Accueil à l’aéroport par un accompagnateur local francophone. Transfert à l’hôtel. Repos puis première visite de Khiva l’après-midi. Nuit à l’hôtel Malika ou Asia Khiva.

J3 : Khiva/Boukhara (dimanche)

Petit déjeuner à l’hôtel. Visite de Khiva : Dernière capitale du Khorezm, Khiva offre l’apparence d’une ville en parfaite état, telle qu’elle était entre le XVIIIème  et le début du XXème s., avec 2200 mètres de murailles intactes qui forment Kounia Ark, « la vielle citadelle » et limitent la ville intérieure. Khiva fut l’un des marchés d’esclaves les plus importants de l’Asie centrale et celui-ci fut actif jusque vers les années 1915-20. Une visite guidée vous permettra d’avoir les détails de tous les bâtiments à visiter. Le plus ancien monument est le mausolée de Seyid Alaouddin (XIVème s.) mais l’essentiel date des 18ème et 19ème s. Khiva est réputée non seulement pour ses monuments historiques uniques, mais aussi pour un ensemble architectural parfait qui n’a pas d’équivalent en Asie Centrale. Les traditions semblent encore aujourd’hui très enracinées. Le visiteur est projeté soudain hors du temps, dans un univers de mirages et de miracles. Journée entière de visites à Khiva : Visite de l’Itchan-Kala, la ville intérieure et ses maisons aux rares détails ornementaux (portes et colonnes sculptées du XIXème siècle), Kounya Ark, médersa du Khan Moukhammed Amin, la plus grande de Khiva, mausolée de Sayid Alaouddine, mosquée Djouma, bazar couvert, médersas. Déjeuner à l’hôtel. En cours de visites, visite des ateliers de sculpture sur bois, de fabrication des tapis en soie. Dîner dans le palais d’été des khans de Khiva – Toza Bog. Départ pour Boukhara. Nuit à l’hôtel.

J4 : Boukhara (lundi)

Petit déjeuner à l’hôtel. Boukhara : Considérée comme une des plus anciennes cités d’Asie centrale, Boukhara est célèbre pour ses 360 mosquées (une par rue) et ses minarets. Elle fut, dit-on, sur une colline sacrée utilisée au printemps pour les sacrifices par les zoroastriens et est mentionnée dans l’Avesta, leur livre sacré.  Le nom de Boukhara serait une déformation du mot « vihara » qui signifie « monastère » en sanscrit. Au cours des siècles la ville aura plusieurs noms: Numiykat, Madina-ut-Tudjar ou Fahira. Elle aurait été fondée au 13ème s. durant la domination des Suyavouchids, près de 1000 ans avant la conquête d’Alexandre. Journée entière de visites : Ensemble Poi Kalon des 12ème et 15ème ss. comprenant le minaret surnommé « minaret de la mort ». Il ne servait qu’à appeler les fidèles à la prière, mosquée et la medersa de Miri Arab , exemple exquis de l’architecture en briques. Médersa d’Ouloug Beg (15ème s) est construite par Oulougbeg, le prince astronome de Samarcande. Forteresse Ark (citadelle), résidence fortifiée des Emirs de Boukhara. Déjeuner en ville. Ensemble Bolo Khaouz comprend une mosquée (18ème s), un minaret (1914-17) et un bassin. Mausolée des Samanides (9ème s) surnommé « la perle de l’Orient », construit par Ismail Samani pour son père Akhmad ; ce tombeau dynastique est le plus ancien mausolée musulman d’Asie Centrale. Mausolée de Tchachma Ayoub (la source de Job) date des 14ème -16ème siècles. La source, réputée pour ses vertus curatives, est censée guérir les maladies de peau. Marché couvert du 16ème s. En cours de visites, vous aurez l’opportunité de visiter d’ateliers de broderie en or près des coupoles marchandes, de fabrication d’articles en cuivre et en argent près de la coupole 3, du forgeron près de la coupole 2, de tissage près de Tim Abdoullah Khan. Dîner. Nuit à l’hôtel.

­

Forteresse Ark
  1. Forteresse Ark

    Forteresse Ark
    De la citadelle Ark initiale, il reste aujourd'hui surtout les remparts impressionnants !
  2. Chapeaux traditionnels à Boukhara

    Chapeaux traditionnels à Boukhara
    A l'intérieur de la citadelle, quelques chapeaux traditionnels !
  3. Médersa Mir-i Arab vu d'en haut

    Médersa Mir-i Arab vu d'en haut
    La médersa Miri Arab est toujours en activité à ce jour. Sa construction date du XVIème siècle.
  4. Médersa Mir-i Arab

    Médersa Mir-i Arab
    Cour intérieur de la Medersa ici.
  5. Medersa Chor-Minor

    Medersa Chor-Minor
    Medersa Chor-Minor avec 4 minarets au décor unique construite au XVIIème siècle.
  6. Complexe Poi Kalyan

    Complexe Poi Kalyan
    L’ensemble Poï Kalon est constitué d’un minaret, d’une medersa et d’une mosquée. Admirez les arcades !

J5 : Boukhara (mardi)

Petit déjeuner à l’hôtel. Poursuite des visites : Visite de la Médersa Nodir Dévon Bégui (1622-1623), conçue d’abord comme le caravansérail. La medersa fait partie d’un des ensembles architecturaux les plus originaux de Boukhara : le Liabi-Khauz (« Rive du Bassin»). L’élément le plus ancien en est la medersa Koukeldach (1568-1569). Le troisième bâtiment de l’ensemble est la Khanaka (le caravansérail pour les derviches pèlerins. C’est là que descendaient les hôtes de marque qui pouvaient y donner des conférences mystiques. Mosquée Magokki Attari (XII-XVI) à deux étages a été construite sur le reste des fondations de l’ancienne construction médiévale – sa façade est enfoncée dans le sol de près de 4,5 – d’où son nom Maghok – souterrain. Déjeuner en ville. Visite du Tchor Minor (quatre minarets ). Visites dans les environs de Boukhara avec le palais d’été des émirs de Boukhara Sitora-i-Mokhi Khossa, la nécropole mémoriale de Tchor Bakr. Soirée de danses et de chants avec le dîner dans la cour de l’ancienne medersa Nodyr Divan. Nuit à l’hôtel.

J6 : Boukhara – Samarkand (mercredi)

Petit déjeuner à l’hôtel. Route vers Samarcande (300 kms). En route la visite de Guijdouvan. Visite de l’atelier des céramistes, réputé dans tout l’Ouzbekistan et protégé par l’UNESCO. Cette dynastie d’artisans céramistes travaille suivant une technologie ancestrale en son genre. Arrivée et installation à l’hôtel. Déjeuner à l’hôtel. Premières visites dans la capitale de l’empire de Tamerlan : Mausolée Gour Emir (16ème s.) On dit: « Si le ciel disparaît, la coupole de Gour Emir la remplacera », Observatoire d’Ouloug Beg construit au 15ème siècle par Oulougbeg, l’un de plus grands astronomes de son temps. Dîner dans un restaurant en ville. Nuit à l’hôtel.

J7 : Samarkand (jeudi)

Petit déjeuner à l’hôtel. Samarcande est l’une des villes les plus anciennes et l’un des plus vieux centre culturel du monde. Avec une histoire de 25 siècles, c’est une ville de légendes. Samarkand était le centre de la Sogdiane. Elle survécue aux multiples invasions, d’Alexandre le Grand, qui s’enthousiasmait déjà sur sa beauté, aux Arabes, en passant par les Mongols. Timour le Grand en fit sa capitale, qu’il voulait capitale du monde. A travers toutes ces périodes, la culture de Samarcande se développa, s’entremêlant au fil des siècles avec celles de l’Iran, de l’Inde, de la Mongolie, de la Chine et de bien d’autres. Elle a gardé de son passé une forte influence tadjik, les ouzbeks ne prenant le contrôle de la ville qu’au XVIème s. Samarkand est un véritable «seuil du paradis » au nom magique, un peu mystérieux, une longue invitation au voyage pour les artistes et les rêveurs, qui a conservé ses coupoles vernissées, ses murs aux couleurs vives et ses mausolées qui constituent autant de joyaux de l’architecture d’Asie Centrale. Journée de visites: Place de Reguistan, la plus belle place d’Asie Centrale, entourée de trois médersas : médersa d’Oulougbeg (15ème s.), médersas Cher Dor et Tillya Kori (17ème s.), Mosquée Bibi Khanym (XVe s.), Bazar. Déjeuner à l’hôtel. Ensuite visite de la Nécropole de Chakhi-Zinda composée de plus de 11 mausolées datant des XI-XIXème ss. La visite du Centre de Papier en soie à la main avec la démonstration de l’ancien procédé de fabrication du papier en soie. Sur le territoire du Centre du Papier à la main travaille une exposition ou vous pourrez prendre connaissance des articles d’artisanat et connaître des artisans. L’excursion dure 40 minutes, les cours pratiques – 30 min. Tous les articles, fabriqués par vous pendant les cours de pratique : modelage, papier marbre etc. vous seront remis le lendemain matin comme cadeaux de la part du Centre à la bonne mémoire de Samarcande. Spectacle Son et Lumière sur  la Place de Reguistan (à partir de 10 personnes).  Dîner dans un restaurant en ville. Nuit à l’hôtel.

J8 : Samarkand - Chakhrisabz - Skd
  1. J8 : Samarkand - Chakhrisabz - Skd

    J8 : Samarkand - Chakhrisabz - Skd
  2. J9 : Samarkand - Tachkent

    J9 : Samarkand - Tachkent
  3. J10 : Tachkent - Vallée de Fergana

    J10 : Tachkent - Vallée de Fergana
  4. J11 : Fergana - Richtan - Tachkent

    J11 : Fergana - Richtan - Tachkent
  5. J12 : Tachkent - Paris ou Genève

    J12 : Tachkent - Paris ou Genève

J8 : Samarkand – Chakhrisabz – Samarkand (vendredi)

Petit déjeuner à l’hôtel. Départ pour Chakhrisabz (125 kms, ville natale de Tamerlan). En route, vous verrez les champs de coton qui devraient être quasi-récoltés. Visite de Chakhrisabz : Vestiges du palais d’Ak-Sarai. Ak, littéralement signifie blanc mais s’entendait comme noble, car le blanc n’était aucunement la couleur du palais de Tamerlan dont les murs étaient couverts de majolique azur et bleu foncé. Les ruines du portail du palais sont immenses – 30 mètres – et encore couvertes de carreaux de majolique, mais la voûte de vingt-deux mètres d’hauteur n’a pas résisté à l’attraction terrestre. La Mosquée de Kok Goumbaz a été construite par Oulougbeg. Avant rénovation, il ne restait que la coupole intérieure qui avait 22 mètres de hauteur, elle en fait aujourd’hui 36. Elle a donné son nom à la mosquée : Kok Goumbaz signifie « coupole bleue ». La Mosquée de Kharzet Imam a pris le nom d’un saint du VIIIème siècle dont Tamerlan aurait rapporté le corps de Bagdad. Mausolée Gumbazi-Seidan construit par Oulougbeg en 1437 pour sa famille, ce mausolée d’une forme carrée est comme un écho en miniature de la mosquée qui lui fait face. L’intérieur est superbement décoré de fresques géométriques, épigraphiques et florales. Déjeuner en cours de visites. Retour à Samarcande. Visite d’un atelier de haute couture avec défilé de vêtement de soie. Dîner dans un restaurant en ville. Nuit à l’hôtel.

Place centrale de Chakrisabz
  1. Place centrale de Chakrisabz

    Place centrale de Chakrisabz
  2. Vue d'ensemble de la ville

    Vue d'ensemble de la ville
  3. Jeunes filles charmantes

    Jeunes filles charmantes
  4. Le marché de la ville

    Le marché de la ville
  5. Dor Ut Tilovat

    Dor Ut Tilovat
  6. Autre vue de près

    Autre vue de près
  7. Aq Saray ou palais blanc

    Aq Saray ou palais blanc
  8. Restauration s'impose

    Restauration s'impose

J9 : Samarkand – Tachkent (samedi)

Petit déjeuner à l’hôtel. Dans la matinée, visite de la fabrique des tapis en soie. Reste du temps libre. Déjeuner à l’hôtel. Départ par la route pour Tachkent (330 kms). Arrivée et installation à l’hôtel. Dîner avec le concert folklorique chez l’habitant. Nuit à l’hôtel Tachkent Palace ou équivalent. Le Tachkent Palace Hôtel 4* est idéalement situé au coeur de la ville, en face du Grand Théâtre de l’Opéra à 8 kms de l’aéroport.

J10 : Tachkent – Kokand/Marguilan/Fergana (dimanche)

Petit déjeuner à l’hôtel. Départ en voitures vers Fergana via le col Kamtchik ou s’ouvre un beau panorama sur la vallée de Fergana. La Vallée de Fergana, cette large vallée fertile enserrée entre le Tian Shan et le Pamir est considérée comme le cœur de l’Ouzbékistan. Peu avant le début de notre ère, le royaume de Davan fut à l’origine de l’ouverture de la route de la soie reliant la Chine et Rome. On y élevait alors les meilleurs chevaux d’Asie Centrale : les célèbres « chevaux célestes » des Chinois. Sur cette étape vous découvrirez Fergana, Marghilan, Richtan, Kokand. Chacune de ces villes est distinguée par ses particularités. Par exemple, les céramistes de Richtan sont les plus réputées de la vallée. Depuis plus de sept cents ans on y fabrique de la vaisselle en céramique bleue, principalement des bols à thé et à soupe, des plats et des vases. Les artisans utilisent une terre rouge que l’on trouve dans la région et possèdent une technique spécifique de décoration réalisée avec des peintures minérales. Arrêt à Kokand (à 100 kms de Fergana (photo à droite ci-dessous)), visite du palais de Khoudoyar Khan (XIXème s) et sa façade à tourelles, de la mosquée Djami avec son minaret du XIXème  s. et du mausolée de Modari Khan. Déjeuner à Kokand. Route vers Marguilan (40 kms). Visite de la fabrique Yodgorlik à Marguilan ou vous suivrez l’ancien processus de fabrication de tissus en soie. Continuation vers Fergana (13 kms.) Installation à l’hôtel. Dîner et nuit à l’hôtel « 777 ».
Palais Khoudoyarkhan à Kokand
  1. Parc Al Fergani

    Parc Al Fergani
  2. Palais Khoudoyarkhan à Kokand

    Palais Khoudoyarkhan à Kokand
  3. Plafond du Palais Khoudoyarkhan

    Plafond du Palais Khoudoyarkhan
  4. Palais Khoudoyarkhan encore

    Palais Khoudoyarkhan encore
  5. Fabrique de soie a Marguilan

    Fabrique de soie a Marguilan
  6. Fabrique de soie a Marguilan

    Fabrique de soie a Marguilan

J11 : Fergana – Richtan – Tachkent (lundi)

Petit-déjeuner à l’hôtel. Après le petit déjeuner, visite du parc Al-Fergani à Fergana. Route vers Richtan (34 kms), capitale de céramique. Visite d’un atelier d’un maître céramiste. Déjeuner chez la famille du céramiste. Retour à Tachkent par la route. Installation à l’hôtel. Dîner et nuit à Tachkent.

J12 : Tachkent – Paris (mardi)

Petit déjeuner à l’hôtel. Visite de Tachkent : Capitale de l’Ouzbékistan, est située sur le cours moyen de la rivière de Tchirtchik qui prend sa source dans les montagnes du Tian Chan à une altitude de 480 mètres. La ville a été fondée il y a près de 2000 ans à l’intersection des voies commerciales entre l’Asie, la Méditerranée et l’Europe. Sa situation privilégiée éveilla la curiosité de nombreux conquérants (Gengis Khan au XIIIème siècle). Elle fut presque totalement détruite en 1966 par un terrible tremblement de terre. L’URSS décida alors d’en faire un véritable symbole de sa capacité de reconstruction et envoya sur ce chantier des milliers de « volontaires ». Tachkent est aujourd’hui une ville moderne de 2 millions d’habitants mais elle a un cachet certain avec ses vastes avenues et ses parcs. Découverte de la capitale : Médersa Koukeldache, Mausolée de Kaffal Chachi, Médersa de Barakhan (XVIème s.). Visite du Musée des arts appliqués, l‘ancien palais du diplomate russe Polovtsev. Tour panoramique à Tachkent : Place du Théatre, Place de l’Indépendance, Square Amir Temour. Déjeuner à l’hôtel. Transfert à l’aéroport pour l’envol sur Paris par Ouzbekistan Airways (si disponible) : Vol HY 251 –  Tachkent  15h40 – Paris  20h00

Envoyez votre commentaire
1
2
3
4
5
Envoyer
     
Annuler

Créer votre retour sur ce voyage

Note moyenne:  
 0 avis